Hélène Pasquiet-Jaffré
Naturopathe - Iridiologue en Vendée
Hélène Pasquiet-Jaffré
Naturopathe - Iridiologue en Vendée

Les clés de la Naturopathie pour vous aider à retrouver :
Vitalité, Santé, Poids de forme, Bien-être et Plaisir de vivre !

Ma tribune pour la liberté

Mes articles santé

Il ne s’agit plus autant de parler de santé aujourd’hui mais de liberté !

Au nom de la santé ou devrais-je dire de la maladie, on nous ordonne de nous masquer, de rester chez nous, de rester à distance les uns des autres, de nous saluer poliment mais à distance bien sûr, de télétravailler  etc.  Si encore ces mesures servaient à quelque chose, avaient prouvé leur efficacité, alors peut-être pourraient-elles prendre sens, mais ces mesures seraient, quoi qu’il en soit, toujours infantilisantes..., et à ce titre elles nous laisseraient encore et encore dépendantes d’une autorité à qui nous laissons la responsabilité de nos choix de santé et de vie, entamant chaque jour plus notre liberté !

 

Notre corps étant rempli de bactéries, de champignons, de virus, de vers…, qui font partie intégrante de notre écologie intérieure, vouloir lutter contre des germes extérieurs est une pure utopie. Cela n’existe pas dans le modèle du vivant qui nous définit. Pourtant c'est ce que l'on nous impose ! Comment ?

Et bien en premier lieu par le port du masque ! Les masques nous empêchent de sourire à l’autre et de recevoir son sourire et son expression, de percevoir son désarroi, son acquiescement ou encore sa difficulté à saisir un discours ou une explication, ils rendent donc la communication très difficile sans compter le fait que les masques étouffent la voix et nous étouffent tout court… 20 % d’oxygène en moins : comment se concentrer toute une journée dans ces conditions ? Je pense aux adultes, je pense aux enfants à qui on demande beaucoup trop ! La difficulté à trouver l’oxygène que l’on s'en rende compte ou non, est délétère à long terme. Selon les individus, le port du masque stresse à des degrés différents les organismes. Autant le fait de stresser très fort l’organisme sur un cours laps de temps renforce celui-ci, autant stresser l’organisme un peu mais sur le long terme épuise ce dernier. De plus, la concentration en dioxyde de carbone, en germes que notre organisme rejette à chaque expiration, sans compter les produits chimiques retrouvés dans les masques, notamment les masques bleus (du toluène et du formaldéhyde !!!  Que font-ils là ces produits hautement toxiques ?) fond de ses masques de dangereux et absurde OBJETS, de quoi ? De protection ! ! !

Aucune étude scientifique ne réussit à prouver leur efficacité. C’est abracadabrant !!!  Dans un monde où les études scientifiques font foi (rien ne peut être décidé sans appui de la science) et bien là, on s’en passe… Enfin, la grandeur des trous d’un masque est bien supérieure à la taille des virus. On nous dit ensuite pour répondre à cet argument que les virus sont enfermés dans des gouttelettes, qui elles sont retenues dans le masque. Une gouttelette ne peut s’échapper que si l’on postillonne ou alors si l’on éternue ! Ainsi demander le port du masque pour les malades réellement malades, pas seulement positifs au test, ce qui ne veut rien dire cliniquement, me semblerait plus adapté.

Les effets que j’ai pu observer sur les consultants dans mon cabinet sont les suivants : fatigue, vertiges, boutons, démangeaisons, angoisses, tristesse, sécheresse buccale, gorge irritée etc. 

En second lieu : Rester chez nous pour se protéger d’un extérieur dangereux !!!? Alors, respirer au-dehors deviendrait dangereux, c'est pourtant tout ce dont on a besoin ! Faire de son environnement extérieur un ennemi nous condamne à nous camoufler au moindre éternuement, à la moindre suspicion de grippe, que dis-je ? Au moindre petit mot de gorge, au moindre nez qui coule !

Que la maladie s’appelle Coronatruc, grippe, rhume, gastro…, c’est toujours la même explication... Lorsque notre corps a besoin d’un élément extérieur à notre panel de microbes c’est-à-dire un virus, une bactérie, un champignon avec lesquels je le rappelle nous vivons en symbiose, il peut lui arriver d’inviter un germe, peu importe son nom pour faire son travail de quoi ? De nettoyage bien sûr, parce qu’il a des résidus à dégrader ! Alors, un bon virus, que l’on qualifiera d’écologique va faire son travail. Après une bonne fièvre ou un bon rhume ayant servi d'éboueur, le corps va bien mieux. En ne permettant pas à l'organisme de faire ses maladies qui sont comme je viens de l'expliquer des crises de guérison pour aller MIEUX, les toxines restent à l’intérieur. Elles font alors le lit de maladies plus graves, plus internes… Bien sûr que les plus fragiles à l'occasion d'une crise de nettoyage liée à un virus peuvent succomber et cela a toujours été, et c'est toujours aussi triste de perdre l'un des siens, quelque soit la raison.

Par conséquent, sortir et je dirais même continuer à vivre normalement, à s’embrasser par exemple serait tellement bénéfique pour le moral et donc pour le système immunitaire. Si nous n’avions pas mis le focus sur ce virus, nous n’aurions pas assister à beaucoup plus de problèmes qu'à chaque printemps et chaque automne, il suffit de regarder les chiffres pour en être convaincu, chiffres très discutables mais ceci ne relève pas de mon propos. Cette crise actuelle n'est que le reflet de l'ignorance des lois du vivant,  et tout a été fait depuis de nombreuses décennies pour laisser la responsabilité de notre santé aux mains de personnes censées la protéger, nous avons perdu notre autonomie au passage, notre confiance dans les pouvoirs magnifiques de régénération de notre corps et notre LIBERTE !

Pasteur a dit en son temps que le corps humain était stérile, ce qui s'avère totalement faux et ce qui est maintenant prouvé par la science. Aussi toute la médecine qui découle de Pasteur, pourrait être remise en question. Et si nos corps étaient de parfaites machines vivantes en qui nous pouvions placer notre confiance ? Ne suffirait-il pas de combler les besoins de notre corps pour être en santé ? Quels sont-ils ?

 

1– Respirer abondamment, eh oui un peu difficile en ce moment...

2– Se nourrir sainement avec des produits végétaux en grande quantité, dont une grande partie crue

3– Faire attention à la qualité de ses pensées et les élever le plus possible (pour cela la meilleure chose à faire est d'éteindre la télé ! )

4– Faire attention à ce qui sort de notre corps. Comment élimine t'on, à quelle fréquence ? Organiser le temps de nettoyage est nécessaire. De nombreuses manières de se détoxiner facilement sont possibles.

5- Dormir suffisamment et de manière qualitative

6- Activer ses muscles au quotidien

 

Ainsi nourrir ses peurs, respirer à travers un masque, ne plus embrasser ses parents, ses amis, faire face à la solitude, limiter les sorties en plein air, et surmanger parce qu’il n’y a rien d’autres à faire et que les cogitations mentales prennent  le dessus…, ceci correspond aux mesures sanitaires et elles vont à l’inverse du bon sens. Cela étant, le confinement permet à de nombreuses personnes de faire le point sur elles-mêmes, de dormir plus, d’expérimenter des détox, des jeunes, de se mettre au yoga etc. alors que le rythme de fou habituel ne le permet pas ! 

Globalement, les mesures sanitaires vont à l’inverse du bon sens et des lois du vivant… Mais ce qui est important c’est notre LIBERTE !

- La liberté de penser et de s'exprimer qui est bafouée ! La censure sur les réseaux sociaux le prouve, les non-dits et les mensonges des médias entre autres,  sont à eux seuls des indicateurs graves sur la situation, sans compter l’insistance des agences de santé demandant aux thérapeutes ne pas communiquer sur l’immunité, alors qu'au contraire cela redonne de l’autonomie, de la liberté et de la confiance aux gens.

- La liberté d’être : le non port du masque est considéré comme un affront, comme une mise en danger d’autrui,

- La liberté de mouvement : s’autoriser soi-même à se déplacer via un papier, être autorisé à faire une heure d’activité physique à l’extérieur, en comptant le temps de sortir le chien, promener les enfants qui ont besoin d'air après une journée de masque, relève d'une dangereuse dérive pour notre société tant en terme de santé que de liberté,

- La liberté thérapeutique : le port du masque qui peut être considéré comme un dispositif médical, le non accès aux médicaments qui ont fait leurs preuves (protocole du Docteur Raoult dont il a été prouvé l'efficacité), le relais d'une croyance que rien ne vient à bout de ce virus ! Et  l’homéopathie ? On n'en parle pas ! Et l'artémésia annua et l’argile en interne ?  Et l'éventuel boost du système immunitaire avec de la vitamine D, du zinc, de la vitamine C entre autres, sans parler des produits de la ruche, de l'échinacée ou encore des champignons comme le Shiitaké ? Par contre, on nous parle de vaccins comme s'il n’existait pas de traitement, comme si c'était la seule alternative qui nous sauvera d’un désastre social et économique. À qui cela rapporte-t-il ? Quelles sont les conséquences sur notre société ? Et la liberté dans tout cela ? Comment peut-on si l’on croit à la vaccination penser être en danger si le voisin n’est pas vacciné ? Que la liberté thérapeutique soit conservée ! Chacun ses convictions, ce qui compte c’est la liberté !!

Celui qui pense être protégé par le masque alors qu’il le porte mais qu'il laisse autrui faire ce qu’il pense être juste pour lui et vice versa bien sûr, celui qui pense que le vaccin le protégera alors qu’il le fasse mais qu'il n'oblige pas les autres à aller dans la même direction, celui qui pense que fuir le virus est la solution alors qu’il mette en place ses propres barrières mais qu’il laisse les autres se confronter à l’environnement extérieur sans restriction. Le pire serait notre division ! Et si nous décidions de nous respecter les uns les autres afin de nous unir pour que la liberté triomphe… Plus que la santé, ce sont nos libertés qui sont en danger ! Il est primordial aujourd’hui de nous rassembler plus que jamais ensemble pour nos libertés et de ne plus nous disperser, nous diviser autour de sujets de divergence destinés à nous séparer. Peu importe que nous soyons blanc, noir, jaune, vert  ou rouge, peu importe nos différences religieuses et culturelles, peu importe que nous pensions que c’est un vaccin qui nous sauvera ou pas, l’important c’est de préserver notre liberté, notre libre arbitre, notre liberté de penser et d'agir et  notre liberté thérapeutique.

Incroyablement, à chaque coin du monde depuis quelques semaines, la chanson "Jérusalema" a fait danser les peuples de la planète entière, les blacks à côté des blancs, les jeunes et les grand-mères, les danseurs de salon et les danseurs de rue etc.,  tous reflètent cette unité dont on a tant besoin. Finalement l’homme ne cherche que son bonheur du Moyen-Orient à l’Europe, de l’Afrique à l’Amérique, de l'Orient à l’Occident. Et si nous nous mettions tous à danser les uns avec les autres en signe d’unité, pour la liberté et si cette chanson devenait un hymne à l’unité dont nous avons tant besoin ?

Je vous mets un lien de plus de 15 mn si vous voulez jouer le jeu et en plus cela va vous faire le plus grand bien au niveau émotionnel : https://www.youtube.com/watch?v=nyp_zUM-lgU

 

Enfin, j’ajoute un poème écrit sur le pouce pour honorer une personne de ma famille qui a choisi la liberté et la vie malgré son état de santé, qui selon les critères de la crise actuelle est classée comme personne à risque !

 

Hommage des petits enfants à leur Mamie

 

Merci Mamie d’avoir choisi la vie,

Les sourires et les embrassades,

De nous avoir pour un dîner tous réunis

Où chansons, discussions et éclats de rires

Ont remplacé les inévitables airs maussades

Qu’on aurait eu, avec distance et masques, pire,

Nous n’aurions pu ni boire ni manger, ni tant chanter,

Même au risque de nous faire dénoncer !

 

Aucune distance entre nous...

Mais à chacun  des bisous !!

Merci Mamie de nous avoir accueillis sous ton toit,

Pour le week-end en nous montrant la voie,

En préférant l’amour et en assumant tes choix.

 

Et pourtant tu sors de chimiothérapie,

Mais toi, tu as choisi la vie !

Balançant les conseils des médecins formatés,

Dénonçant les médias tous achetés,

Diffusant des infos complètement erronées,

Menant à des comportements qu’on ne peut plus accepter !

 

Quel joli pied de nez à cette publicité,

Qui de TF1 à BFM TV

Ne fait que nous répéter,

Que pour sa grand-mère protéger,

Il faudrait la visiter... masqué !

Ne plus ni la toucher, ni l’embrasser…

 

Heureusement toi Mamie, tu as choisi la vie

Alors pour cette leçon merci Mamie,

Parce que toi Mamie la vie tu l'a choisie..

Et le plus touchant dans tout ça,

C’est que tu nous aies dit combien,

Cette soirée t’avait fait du bien,

Après tant de souffrances et de tracas

Malmenée que tu es depuis des mois.

C’est de ça dont tu avais besoin,

Et oui… De contacts humains !

 

Alors courage pour finir de mener le combat,

Nous serons toujours tout près de toi…

À notre mamie qui se reconnaîtra

Hélène JP


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.